Maisons de Charme, Appartements de caractère et emplacements d'exception
8 Déc

Comment se comporte le marché immobilier à Aix-en-Provence ?

Cette année, beaucoup de facteurs exceptionnels sont venus influencer le marché de l’immobilier ancien. Vous souhaitez vendre votre bien immobilier à Aix-en-Provence ? Comment se comportera le marché ? Faisons le point sur les 9 premiers mois de l’année et sur les 4 mois qui ont suivi la sortie du confinement.

Bonne nouvelle : sur les 4 derniers mois, le nombre de transactions a progressé de 19,5 % au national, de 23 % en régions et de 15 % en IDF. Cette hausse s’explique autant par la concrétisation des transactions mises en sommeil durant le confinement que par les nouveaux projets.

Une hausse des prix qui dure
Sur les 4 derniers mois, les prix ont progressé de 1 % au national, dont 0,9 % en régions, 1,3 % en IDF et 0,4 % à Paris. Au cumul des 9 derniers mois, la tendance est sensiblement identique à celle de 2019 avec +3,6 % au national à 3 234 €/m², +4,6 % à Paris à 10 547 €, +4,5 % en IDF à 4 299 €et +3,5 % en région à 2 222 €. Il est à souligner que les grandes métropoles sont moins sensibles à la variation des prix. Bassins d’emploi, infrastructures, transports, écoles… Elles concentrent les facteurs d’attractivité, face aux zones rurales plus sensibles à l’économie de proximité. La progression du chômage dans les mois qui viennent sera décisive sur l’évolution des prix. Pour le moment, avec une offre qui reste historiquement basse et une demande qui se maintient, voire se renforce, les prix se tiennent.

Un rythme qui se maintient
Avec +3 jours au national à 90 jours, +4 jours en régions à 96 jours et -1 jour en IDF à 74 jours, les délais de vente ont évolué sur les 4 derniers mois. Toutefois, le rythme du marché est resté extrêmement soutenu et comparable à celui du début d’année.

Peu de marges de négociation
Sur les 9 derniers mois, l’écart entre le prix de vente affiché et celui acté reste faible. Avec une offre toujours nettement insuffisante, les acquéreurs évitent de trop négocier, au risque de voir le bien convoité leur échapper.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée