Maisons de Charme, Appartements de caractère et emplacements d'exception
7 Déc

Immobilier : Bilan de l’année 2016 et perspective 2017

Bilan 2016

En 2016, le marché immobilier français a été porteur en 2016.

Les volumes ont progressé de 11% sur un an pour atteindre le point le plus haut des 10 dernières années.

838 000 : C’est l’estimation du volume de ventes de logements anciens sur les 12 derniers mois (fin sept. 2016) sur l’ensemble de la France

Ce marché dynamique s’explique pour deux raisons principales : des taux de crédit à l’habitat toujours bas et un phénomène de rattrapage après trois années d’attentisme.

Cependant, si le volume de ventes dépasse le volume annuel moyen constaté sur la période 1999-2007, les prix ne sont pas remontés au point haut du marché observé au 4ème trimestre 2011.

La hausse du nombre de transactions s’est accompagnée d’une remontée des prix, la première depuis quatre ans. Cette augmentation est à nuancier selon l’attractivité des villes.

+1,4% C’est l’évolution sur 1 an de l’indice de prix des appartements anciens en France

+2,0% C’est l’évolution sur 1 an de l’indice de prix des maisons anciennes en France

 

Perspectives 2017

Le marché immobilier devrait afficher de bonnes performances en 2017, grâce à des acquéreurs très sensibles aux taux bas, selon les derniers résultats de l’Observatoire du moral immobilier, publié fin novembre 2016.
« Profiter des bonnes conditions de crédit est même leur première motivation d’achat », note une dirigeante du site d’annonces Logic-Immo.

Les chiffres sont très encourageants pour le 1er trimestre 2017. C’est la première fois depuis 2011 qu’il y a autant d’intentions d’achat sur une fin d’année », précise Stéphanie Pécault, responsable des études Concept Multimédia.

Sur les 1.100 personnes interrogées, 84 % d’entre elles expliquent avoir l’intention d’acheter un appartement ou une maison dans les douze mois. Ce chiffre a plus que doublé depuis six ans (40 % en 2011).

Seule une remontée brutale des taux pourrait compromettre la bonne dynamique du marché immobilier et limiter le nombre de candidats à l’achat.

Mais en dépit des quelques hausses constatées en décembre, les particuliers continuent d’être intéressés par l’acquisition d’un bien immobilier. « Les acheteurs sont conscients de bénéficier de conditions d’emprunts exceptionnelles. 87 % les trouvent plus que jamais attractives », souligne le directeur général de Logic-immo.com. De quoi laisser de bons en espoirs en 2017…

Selon les notaires, plusieurs scénarios sont envisageables. Tout d’abord, si l’exonération de l’impôt sur les plus-values passait à 15 ans, au lieu de 22 ans aujourd’hui, pour les résidences secondaires (c’est l’une des propositions avancées par la droite), cela pourrait faire revenir les vendeurs sur le marché et, par conséquent, calmer les prix. En revanche, un allègement de la fiscalité des revenus fonciers redonnerait de l’attrait à l’immobilier ancien, et pourrait donc se traduire par une accélération de la hausse des prix.

Sources : Les notaires de France – Le Monde – Décembre 2016 / crédit photo : unsplash.com

Tags :
Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée